Ruses immobilières

Focus sur le marché immobilier en Russie

La Russie est un grand marché sur lequel s’étendent de grandes opportunités. Elle offre également une main-d’œuvre qualifiée et à bon marché ainsi que des ressources naturelles très variées. Selon les statistiques, les investissements étrangers en Russie ont augmenté comme une flèche depuis 2007, et se stabilisent depuis. Les principaux investisseurs étrangers sont les Américains et les Allemands.

La législation immobilière ainsi que la politique fiscale poussent l’investissement à long terme dans le secteur de l’immobilier par les étrangers. Pendant l’achat immobilier, le citoyen étranger bénéficie de plusieurs droits, comme un citoyen russe. Le produit de vente d’un bien immobilier peut également être exempté d’impôts, mais sous certaines conditions.

immobilier

Investir dans le marché immobilier russe ?

Moscou se démarque des autres villes en Russie

Investir dans l’immobilier dans la capitale de la Russie était assez étrange, voire indispensable il y a encore quelques années. Considéré comme étant trop cher et beaucoup trop instable, ce marché considérait comme trop jeune permet de nos jours de faire de très bonnes affaires, selon les experts dans le domaine.

Le marché immobilier de Moscou est célèbre pour être l’un des plus onéreux du monde. Il offre de nouvelles opportunités pour les investisseurs étrangers qui aiment l’aventure. Ces derniers ont la possibilité d’acheter des biens immobiliers dans la capitale moscovite et peuvent même espérer un retour sur investissement, à condition bien sûr de connaître tous les bons plans.

Des agences étrangères se sont spécialisées dans l’achat de vieux appartements et des appartements communautaires, dont la capitale regorge. Parfois mal entretenus, ces derniers sont restitués comme neuf. Parfois même ils deviennent de très beaux lofts et appartements respectant les standards et les normes européens.

Avec un ticket d’entrée de 250.000 euros, vous pouvez acquérir un appartement rénové, une petite surface d’environ 50 m², dans le centre de la ville de Moscou. Une fois mis en location, le bien peut vous offrir un retour sur investissement allant de 6 à 7 % net annuel. Plus la surface est grande, plus le retour sur investissement est important.

Le marché moscovite est très intéressant quand il s’agit de récupérer des appartements de mauvais état pour la rénovation. Le propriétaire peut alors mettre en location le bien à des tarifs ajustés au marché immobilier. Le marché des appartements fonctionnels est plus plébiscité que les bâtiments historiques.

La part des étrangers sur le marché moscovite n’est pourtant pas significative et ne représente qu’environ 3 à 5 % de la totalité des acheteurs. Les investisseurs les plus importants sont les Américains, les italiens, les anglais ainsi que les français. Mais les principaux étrangers qui investissent dans cet endroit sont les personnes qui ont un lien avec Moscou ou encore Russie. Par exemple, ils ont de la famille en Russie ou bien qu’ils travaillent dans ce pays depuis des années.

Autre élément alléchant pour l’investisseur : aucune taxe foncière, aucun impôt local en Russie. Les résidents paient l’impôt classique sur le revenu qui est de 13 %, incluant les loyers reçus, ou encore de 6 % pour ceux qui sont inscrits en tant qu’entrepreneur. En revanche, les non-résidents doivent payer 30 % sur le revenu. Dans le cas d’une revente, le vendeur s’il est un résident fiscal paie 13 %, quant aux non-résidents cette valeur s’élève à 30 %.

Le marché immobilier « sauvage » de la Russie

Alors que les logements russes étaient à l’État durant l’ère communiste, l’ensemble du parc commence à être privatisé dans les années 90. À cette époque, il suffisait de prouver que l’habitant a occupé les lieux afin d’avoir un titre de propriété. Deux grandes conséquences : le marché immobilier russe a moins de 20 ans (s’il a 200 ans en France) et le taux de propriété arrive à 80 %.

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir un logement, la location est la seule alternative, sauf que celle-ci est encore trop coûteuse. Vous devez compter par exemple dans les 1250 euros pour louer un studio à Moscou. C’est pour cela que la colocation est très populaire.

À ce jour, la Russie compte entre 60 000 et 80 000 agents immobiliers, la moitié de ces derniers a une activité sérieuse et bien régulière. Sauf que le marché est encore loin d’être régulé. Ce qui signifie que tous peuvent s’auto déclarer professionnels dans le secteur de l’immobilier. Vous avez l’habitude de voir des vitrines immobilières en France ? Sachez que ces derniers sont quasiment inexistants en Russie. Il n’y a aussi aucun annuaire qui recense les agents. Par conséquent, l’activité se développe surtout sur la base du bouche-à-oreille ou encore sur internet. Malheureusement, cela donne naissance à des pratiques désordonnées. On retrouve par exemple plusieurs fausses annonces sur internet qui n’ont qu’un seul objectif : appâter les acquéreurs.

russie

Investir à Moscou, capital de la Russie !

Dans la liste des 5 000 sites web qui diffusent des annonces immobilières dans le pays, aucun ne se démarque encore du lot. Toutes les villes ont plusieurs sites généralistes qui traitent pourtant de l’immobilier local. Toutefois, on constate que les Russes sont de plus en plus nombreux à faire appel aux sites comme Lebon coin.

Les raisons qui poussent à  vivre en colocation en Russie

Trouver un logement dans ce pays est donc une tâche très difficile. Les offres ne sont pas vraiment nombreuses or que les demandes affluent de partout. Et il ne suffit pas uniquement d’adorer un appartement pour l’avoir. Vous devez aussi fournir des dossiers solides pour que le propriétaire puisse vous choisir parmi les autres. Et même si vous trouvez un appartement à louer, la tarification est encore assez élevée. La solution à ce problème ? La colocation.

L’avantage principal dans la colocation c’est bien évidemment le montant de votre loyer. Pour le même loyer, vous pouvez vous permettre une maison de 15 m² ou encore une chambre dans un appartement, avec le salon, la cuisine et dans certains cas une salle de bain privée.

Même si dans certains cas les propriétaires sont regardants sur les colocataires, la plupart des colocations se gèrent directement avec les personnes qui sont déjà dans l’appartement. Vous n’aurez donc plus besoin de fournir beaucoup de dossiers. Une rencontre avec les colocataires est largement suffisante pour voir si la cohabitation peut être envisagée ou non. Mais faites attention, ici nous ne parlons pas d’une sous-location. Tous les locataires doivent donc être inscrits sur le bail.

En plus du prix du loyer, le budget est aussi partagé par tous les occupants de l’appartement ou de la maison. Que ce soit les factures, les charges locatives, les dépenses exceptionnelles (comme la plomberie par exemple). Tous ces frais sont généralement partagés entre les colocataires. Moins fréquents certes, mais possibles : les courses communes.

Il faut se l’avouer, la collocation permet aussi de vivre de vrais moments d’échange. Vous pouvez être sûr de ne jamais rester tout seul durant les repas. Élément que vous ne devez pas aussi négliger : la vaisselle (et même les autres tâches ménagères). En effet, vivre avec d’autres personnes vous permet d’avoir un esprit ouvert, de découvrir de nouvelles cultures, de nouvelles façons de vivre, de créer des liens forts et uniques avec d’autres personnes, de partager sans peur les expériences que vous avez déjà vécues et même de se rendre des services l’un l’autre.

Il y a aussi plusieurs étudiants à la recherche de colocations. Mais attention, cela n’est pas toujours comme dans les films. Mais quoi qu’il en soit habiter avec un étudiant international est la meilleure façon d’apprendre de nouvelles langues ainsi que d’enrichir vos connaissances sur le pays.

Si Moscou vous attire, venez retrouver les lieux à visiter à Moscou!

Dimitri

1 Comment

Loick

Je cherchais un article sur l’immobilier de la Russie et je suis tombée sur ton article. J’avoue que parmi tous les articles que j’ai vus, c’est celui-ci qui est le plus explicite et le plus détaillé. Merci à l’auteur.

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *